TALHIÈR E RESSORSAS

Libret "Mieterrano, çaï e laï" : extraches de la suite per còr e dorsièr documentàri a l'entorn de la mòstra "Mistral e Euròpa"

2016 - 
Autor :  Centre interrégional de développement de l'occitan (Béziers, Hérault), Association un Cop de mai

Ce livret documentaire de 20 pages reprend le contenu de l'exposition Mistral et l'Europe conçue en 2014 par le CIRDOC, en regard d'extraits de la création musicale Mieterrano, çaï e laï, adaptée de l'œuvre de Frédéric Mistral, qui lui font écho.


coberta

Suite de chants et de danses pour chœur de jeunes et ensemble instrumental, le spectacle Mieterrano çaï e laï est une création musicale inédite autour des textes de Mistral, débutée suite à une commande pour les classes de musique de l'Académie de Nice. Elle fut inspirée aux deux principaux auteurs, Philippe Franceschi et Didier Maurell, par l'exposition du CIRDOC Mistral et l'Europe  ; tous deux ayant pour sujet commun la Méditerranée et le dialogue interculturel.

À l'occasion de la sortie en DVD du spectacle, l'association un Còp de Mai et le CIRDOC ont tout naturellement collaboré à la création d'un livret de médiation, proposant de découvrir parallèlement un dossier documentaire de l'exposition et les textes interprétés durant le spectacle, tant les écrits de Mistral que les compositions de Didier Maurell et Philippe Franceschi, qui mettent à l'honneur les langues et cultures d'Europe.

L'exposition Mistral et l'Europe


La « Renaissance d’Oc », symbolisée par Frédéric Mistral, a longtemps été considérée comme un mouvement strictement provincial. C’est oublier que la génération du Félibrige évolue dans l’effervescence d’une Europe bouleversée par un « Printemps des Peuples » qui touche Allemagne, Italie, Balkans...

Les acteurs de la Renaissance d’Oc, tout en chantant leurs petites patries, vont participer à cette aventure, nouant des relations avec l’ensemble des mouvements européens. L’exposition « Mistral et l’Europe » pose un regard original sur la renaissance culturelle occitane et propose un parcours historique dans l’Europe du XIXe
siècle.

Exposition conçue par le CIRDOC à l'occasion des commémorations du centenaire de la disparition de Frédéric Mistral.


La création musicale Mieterrano, çaï e laï




Le mot du compositeur, Philippe Franceschi

Les musiques et les chants de Mieterrano, çaï e lai sont autant de rencontres. Des voix poétiques parties de Provence dialoguent avec les autres pays méditerranéens pour leur rendre hommage, les célébrer et les inviter. La voix principale des textes est celle de Frédéric Mistral, Prix Nobel de Littérature. Ces textes sont, à l'origine et pour la plupart, en provençal, mais on en a traduit certains dans les langues des pays interpellés.

Les musiques originales composées pour ces textes ont un esprit méditerranéen influencé par les traditions orientales de l'Europe, au-delà même d'Istanbul.

Mieterrano, çaï e laï, par la rencontre de l'Orient et de l'Occident, clame que les échanges, le partage et le mélange, avec le temps, ont façonné notre monde.

En écrivant les musiques de Mieterrano, çaï e laï, j'ai souhaité offrir aux jeunes la possibilité de chanter en plusieurs langues, selon des traditions vocales et musicales différentes, et de découvrir la richesse et la complémentarité des différentes cultures : provençale, corse, catalane, grecque, arabe, roumaine, bulgare, hongroise... Ces langues, chantantes en elles-mêmes, génèrent des mélodies expressives ou dansantes. Selon les traditions évoquées, la monodie devient polyphonie pour rassembler les énergies de tous et pour vivre le beau sentiment de porter un projet à plusieurs. Je souhaite que tous ces jeunes chanteurs trouvent leur place dans ces choeurs où la force de chacun est décuplée, et qu'ainsi ils comprennent qu'à plusieurs on peut enchanter le monde.

Les textes visionnaires du poète nous réconfortent. C'est ainsi que F. Mistral, dans le Pouèmo dóu Rose, invitait les jeunes gens au voyage en Méditerranée. Souhaitant que les nations se connaissent et fraternisent, il avait écrit cette exhortation :
« Tant de nations, diverses et méconnues, ô bonheur de la jeunesse ! »

Et nous partageons ce sentiment que les jeunes, pour construire l'avenir d'une Europe tournée vers la Méditerranée, auront à se rencontrer et à se connaître. Qu'ils le fassent en chantant !

Philippe Franceschi


Le mot de Didier Maurell, choix et adaptation des textes



« Un concert pour la fraternité. la liberté. la paix et la joie des peuples de Méditerranée ! »
Mieterrano, çaï e laï, c'est l'utopie d'une Europe tournée vers la Méditerranée, avec un pivot culturel rayonnant : la Provence. Par ce concert, inspiré par la belle exposition du CIRDOC, Mistral et l'Europe, Philippe Franceschi et moi-même avons voulu faire retentir autant d'hymnes à la JOIE et à la PAIX. C'est une utopie de liens, de dialogues, de cultures partagées, imaginée, souhaitée par Frédéric Mistral. Les vers du poète nous font aborder ces pays d'azur et de complexité. Chaque texte délivre un message propre au pays destinataire et Philippe Franceschi a pris soin de donner un caractère propre à chacun, correspondant à l' identité musicale du pays concerné.

Autant d'espoirs de Liberté et de Fraternité entre peuples riverains. À l'heure où les relations se tendent entre Europe et Méditerranée, les textes visionnaires du poète sont porteurs d'espoir.

Ces textes sont tirés d'oeuvres diverses de Mistral. Ils ont été adaptés par mes soins pour entrer rapidement en résonance avec notre époque et pour pouvoir être mis en musique et chantés par des centaines de jeunes de la Région. Quelques textes, autres que ceux de Mistral, écrits aujourd'hui, viennent compléter le programme. Après les 500 jeunes du Var et des Alpes Maritimes, ce sont 100 jeunes de Manosque et Forcalquier qui ont damé ces textes d'espoir. Avec le dernier concert de Manosque, ce sont 600 jeunes de la région qui ont au final découvert et chanté un Mistral humaniste. Une partie des textes a été traduite dans la langue des pays concernés et c'est en arabe, bulgare, corse, grec, hongrois, italien, roumain et bien sûr en provençal, que ces jeunes ont chanté un programme méditerranéen initié par la culture provençale, inspiré par le génie visionnaire de Mistral dont les textes nous réconfortent.

Il voyait dans la Méditerranée « l'Empèri dóu soulèu », une utopie de fraternité, de liberté, de joie et de paix.

Didier Maurell

À l'origine du projet : une commande pour les classes de musique de l'Académie de Nice


Cette œuvre, commande de la« Fédération Académique des Rencontres des Ensembles Chorals et Instrumentaux » (FARECI) vient d'abord de la volonté de Philippe Mopin. Ce professeur de musique, connaissant les qualités de musicien de Philippe Franceschi, a proposé à la FARECI cette création originale destinée aux collèges de l'Académie de Nice. Soulignons le fait qu'il est rare qu'une Académie investisse dans une création originale. Cela mérite reconnaissance et remerciements. Philippe Franceschi s'est alors tourné vers Didier Maurell afin de trouver un thème porteur et fédérateur. Celui-ci a proposé : « Chants de liberté et de fraternité entre peuples de Méditerranée » d'après des
textes de Frédéric Mistral, déjà partagés et analysés avec ses lycéens à partir de l'excellente exposition du CIRDOC : « Mistral et l'Europe ».

Selon Bruno Stisi, Inspecteur Pédagogique Régional de musique, à l'initiative de ce projet et le supervisant: « la salle de répétition et la scène sont des lieux d'apprentissage et de réussite, de plaisir, d'immédiateté, du présent ».

Tous ces jeunes auront travaillé avec des professionnels du milieu du spectacle car la musique que l'on entend dans « Mieterrano, çaï e lai:.. », qui évoque toutes les rives de la Méditerranée, est un voyage musical. Un voyage interprété par les élèves des conservatoires de musiques de la Région, avec le soutien des groupes de musiques traditionnelles que sont AKSAK, musique d'inspiration balkanique, DRAILLE, musiques provençales, COR-D-LUS, polyphonies d'oc, et l'assistance de l'ensemble des professeurs d'éducation musicale des établissements scolaires investis dans le spectacle.


Les réalisateurs


Philippe Franceschi
Compositeur des musiques du spectacle, il est professeur de chant choral à l'Université d'Aix-Marseille et au Conservatoire Départemental de musique des Alpes de Haute-Provence, chef de choeur et clarinettiste, passionné des musiques traditionnelles d'Europe de l'Est. Depuis plus d 'un an, il collabore avec le Festival
International d'Art Lyrique d'Aix-en-Provence dans des créations musicales où les jeunes occupent une place majeure. Il exige donc de ses élèves une très grande rigueur musicale. Ce concert est une performance de professionnels.

Didier Maurell
Professeur de langue d'oc à Aix-en-Provence et Vitrolles. Depuis plusieurs années, il tente de faire découvrir aux jeunes toute la richesse de la culture provençale, fondée sur l'Humanisme, du Moyen Age à nos jours.

Patrice Gabet et le groupe Aksak
Les jeunes sont accompagnés par une double formation : les musiciens du groupe Aksak (contrebasse, violon, flûtes kavals, oud, mandole, .. ) et par la classe de musiques traditionnelles que dirige Patrice Cabet au sein du Conservatoire de musique et de danse des Alpes de Haute-Provence.

Maya Minheva
Quelques morceaux traditionnels s'intercalent dans l'oeuvre pour donner place aux danses correspondantes, préparées par Maya Minheva, enseignante dans le même établissement.

Sommaire du livret


  • Mistral et l'Europe : Introduccion.
  • Mistral et l'Europe : Mistral & son òbra.
    • Mieterrano çaï e laï : Odo a la raço latino : Chant en provençal. Composition de Philippe Franceschi d'après Odo a la raço latino / Ode à la civilisation latine de Frédéric Mistral.
    • Mieterrano çaï e laï : A duna parton : Chant en hongrois. Composition de Philippe Franceschi, texte de Didier Maurell. Traduction en hongrois de Terbis Csulùn Ajùs.
  • Mistral et l'Europe : Mistral & Itàlia – Lo Risorgimento italian.
    • Mieterrano çaï e laïLou Po e la Durènça – Chant en provençal et en italien. Composition de Philippe Franceschi.
  • Mistral et l'Europe : Mistral & Romania : Naissença d'un Estat latin oriental.
    • Mieterrano çaï e laï : Românie latină : Chant en roumain et en français. Composition de Philippe Franceschi.
  • Mieterrano çaï e laï : Nojko Ovĉar / Hoйko obчap : Chant en bulgare. Composition de Ph. Franceschi.
  • Mieterrano çaï e laï : Amicizia : Chant en corse. Composition de Philippe Franceschi et texte de Pierre-Paul Muzy.
  • Mieterrano çaï e laï : Lou Parangoun [l'Archétype] : Frédéric Mistral, Lis Oulivado, 1912.
  • Mieterrano çaï e laï : Mieterrano : Ph. Franceschi.
  • Mistral et l'Europe : Mistral & França : Entre Granda e pichòtas patrias.
    • Mieterrano çaï e laï : Soun resta libre : Chant en provençal et en français. Composition de Philippe Franceschi.
  • Mistral et l'Europe : Mistral & Catalonha : La Renaixança catalana.
    • Mieterrano çaï e laï : Fraire de Catalougno : Chant en provençal. Composition de Philippe Franceschi.
    • Mieterrano çaï e laï : La Coupo [La Coupe], texte de Frédéric Mistral, extrait de Lis Isclo d'or.
  • Mistral et l'Europe : Mistral & Grècia : Grècia desliurada.
    • Mieterrano çaï e laï : Orféa : Chant en grec. Composition de Philippe Franceschi. Traduction en grec de Fanis Karoussos et Katerina Caël-Karagianni.
  • Mieterrano çaï e laï : Lou Bastimen de Tùnis : Chant en arabe, hébreu et provençal. Composition de Philippe Franceschi pour Lou Pouèmo dóu Rose de Frédéric Mistral. Adaptation de Didier Maurell et traduction en arabe par Amine Soufari.
  • Mistral et l'Europe : Mistral & Irlanda : Entre Crisis e revòltas.
  • Mistral et l'Europe : Mistral & Suècia : Istòria d'una reconeissença.

CONSULTAR LO(S) DOCUMENT(S)